Comment se forment les professionnels de la santé ?

Depuis l’avènement de la loi Hôpital, patients, santé et territoire (HSPT) en 2009, le système de formation des professionnels de la santé a été réformé du tout au tout. À travers cet article, vous en apprendrez davantage sur les mécanismes de formation, ainsi que sur les tenants et les aboutissants de ladite réforme.

Quelles sont les obligations qui s’imposent aux professionnels de formation en matière de formation continue ?

Depuis 2013, l’obligation de formation continue est devenue une effectivité pour les professionnels de santé qui sont tenus de suivre un programme triennal de Développement Médical Continu.

En effet, le DPC est une formation au cours de laquelle le professionnel de santé fait une introspection de ses pratiques médicales. À la suite de cette première phase d’analyse, il s’inspire des résultats d’observation pour renforcer ses compétences et actualiser ses connaissances via la formation. L’intérêt du DPC est d’améliorer la qualité et la sécurité des pratiques fournies par les professionnels de Santé.

Les formations continues pour se former

En France les formations continues sont dispensées dans pas moins de 75000 organismes de formation, dont 3000 OGDPC. Ces organismes disposent tous d’un label de qualité pédagogique et scientifique qui garantit au participant l’amélioration de ses pratiques professionnelles, et l’actualisation de ses connaissances.

Les programmes de DPC pour chaque professionnel de santé

Le contenu des programmes proposés doit être conforme aux orientations nationales ou régionales, respectivement fixées par le Ministère de la Santé et l’Agence Régionales de Santé. Les méthodes et modalités mises en œuvre dans le cadre du DPC, doivent être quant à elles entérinées par la Haute Autorité de la Santé.

Un programme de DPC pour être exécuté convenablement doit traiter d’un sujet précis, et associer successivement certaines variables comme : l’analyse de la pratique professionnelle, l’assimilation et l’amélioration des connaissances.
En général, les DPC se déroulent en trois étapes décomposées :

  • L’analyse de la pratique, sur la base d’un questionnaire ou d’un interrogatoire
  • L’acquisition des connaissances, en groupe sous la supervision d’un formateur
  • Et enfin, l’analyse et l’évaluation à distance des connaissances acquises lors de la formation

Quelles obligations pour les kinésithérapeutes en matière de DPC ?

À l’instar de tous les professionnels de santé, les kinésithérapeutes sont tenus chaque année de satisfaire à l’obligation de DPC en s’inscrivant à une formation pour masseur kinésithérapeute c’est-à-dire un programme annuel ou pluriel de DPC. Une autre alternative pour cette catégorie de professionnels, reste l’obtention d’un diplôme universitaire, évalué favorablement et reconnu valablement comme un programme de DPC.

L’obligation du DPC, est permanente. Elle débute une fois la formation initiale achevée, et s’étend tout au long de la vie professionnelle du praticien.
Le Conseil Régional de l’Ordre des Masseurs-Kinésithérapeutes se charge de contrôler, si les kinésithérapeutes relevant de sa juridiction sont à jour vis-à-vis de l’obligation annuelle de DPC.

En cas de non-respect de l’obligation de DPC, le CROMK adresse au kinésithérapeute une demande d’explication sur les motifs de cette carence. En fonction du cas, le conseil suggère au fautif un DPC aménagé et personnalisé. S’il arrivait que le mis en cause manque à nouveau à cette obligation, il est alors coupable d’insuffisance professionnelle ; une faute qui peut entraîner une suspension de son droit d’exercer.

Avatar

Toute l'équipe astuce-santé vous souhaite la bienvenue, cher internaute en quête de réponses. Et des réponses, nous en avons plein notre besace puisque nous veillons à communiquer, via les articles publiés sur ce blog, un maximum d'informations fiables et vérifiées concernant la santé, de l'alimentation jusqu'aux pratiques médicales dans tous leurs états. Peut-être cherchez vous à comprendre l'origine de vos maux ? Ou peut-être voulez-vous simplement en savoir plus sur les astuces à appliquer au quotidien pour être en bonne santé ? Nous vous souhaitons une agréable lecture et, le cas échéant, un bon rétablissement !