Greffe de cheveux avec une anesthésie sans aiguille : Quels avantages ?

Il est possible d’effectuer sa greffe de cheveux avec une anesthésie sans aiguille. C’est une technique dont le but est d’assurer plus de confort aux patients en limitant au maximum les douleurs qu’ils peuvent ressentir pendant et après l’opération.

Cette méthode, parfaitement adaptée aux patients ayant peur des aiguilles est rendue possible grâce à l’utilisation d’une technologie de pointe. Elle présente de nombreux avantages entre autres liés à la rapidité de l’intervention et à celle du processus de guérison.

Découvrez dans les détails le fonctionnement et les avantages d’une greffe de cheveux avec une anesthésie sans aiguille.

Quels sont les avantages d’une greffe de cheveux avec une anesthésie sans aiguille ?

Le principal avantage d’une greffe de cheveux avec une anesthésie sans aiguille est qu’elle permet de réduire les craintes des patients ayant la phobie des aiguilles. Ils sont ainsi plus calmes et plus détendus tout au long de l’intervention.

En l’adoptant, les praticiens limitent les risques d’avoir à interrompre le processus à cause d’un éventuel mal-être du patient.

Par ailleurs, dans le cadre d’une transplantation de cheveux, une anesthésie sans aiguille évite aux patients de ressentir de la douleur. Il s’agit en effet d’une intervention mini-invasive, simple à réaliser.

Elle se déroule dans un climat serein. L’absence d’inconfort peut ainsi permettre aux patients de lire ou de se détendre pendant l’intervention. Outre ces nombreux avantages, une greffe de cheveux sans aiguille :

  • Favorise une guérison optimisée. En effet, le temps de récupération est relativement court et les patients peuvent reprendre plus rapidement leurs activités quotidiennes et professionnelles ;
  • Ne laisse pas de cicatrices ;
  • Rend plus simples et surtout plus rapides les techniques d’anesthésie ;
  • Permet de limiter considérablement les effets secondaires ;
  • Est adaptée à n’importe quel type de cheveux.

La greffe capillaire sans aiguille : Comment ça marche ?

La greffe de cheveux avec une anesthésie sans aiguille se réalise grâce à des techniques diverses, toutefois moins douloureuses que lors d’une intervention traditionnelle.

Le fonctionnement de l’anesthésie sans aiguille

Les méthodes employées pour administrer une anesthésie sans aiguille permettent une diffusion indolore de l’anesthésique sous le cuir chevelu grâce à une pression élevée d’air.

En effet, un dispositif spécialisé est placé au niveau de la zone à anesthésier. Il prend la forme d’un stylo dans le cadre de l’application de la méthode Comfort-In. Celle-ci est plébiscitée pour sa simplicité, son efficacité et la certification dont elle bénéficie au niveau européen.

L’outil Comfort-In dispose d’une buse avec piston fixé à ressort stable. Le liquide anesthésique, de 0,5 ml généralement, est contenu dans l’orifice inférieur ayant un diamètre de 0,15 mm. Le praticien appuie ensuite sur la gâchette placée à l’extrémité supérieure.

Le dispositif permet de diffuser directement l’anesthésique sous le cuir chevelu sous l’action du piston de la buse qui descend à grande vitesse. Celui-ci facilite en effet une projection intradermique à haute pression d’air.

Le produit anesthésiant peut ainsi traverser les tissus dermiques sans nécessiter le recours à une aiguille. Cette procédure ne dure que quelques secondes et toutes les couches cutanées sont anesthésiées.

Le prélèvement et la transplantation des greffons peuvent ainsi se dérouler sans douleur.

Les méthodes de chirurgie capillaire sans aiguille

Hormis l’absence d’aiguilles, la procédure de la greffe capillaire reste la même et dépend de la méthode retenue par l’expert.

Deux techniques de transplantation sont généralement utilisées pour une greffe de cheveux avec une anesthésie sans aiguille : la FUE (Follicular Unit Transplantation) et la DHI (Direct Hair Implantation).

La méthode FUE ou greffe capillaire par extraction d’unités folliculaires

À l’aide d’un micro-punch, le chirurgien va prélever les unités folliculaires une par une au niveau de la zone donneuse.

Il va ensuite procéder au tri afin d’enlever les tissus superflus et les implants de mauvaise qualité. Il réimplante enfin ces greffons sur la zone touchée par la calvitie.

Plus de détails sur cette méthode dans cet article.

La méthode DHI, version plus évoluée du FUE

Ici, le spécialiste va plutôt prélever les unités folliculaires dans la zone hippocratique où la repousse naturelle est plus intense. L’extraction des unités folliculaires est entièrement manuelle.

Sans faire des incisions, l’expert capillaire va transplanter les implants dans la zone dégarnie en procédant par injection. Ainsi, il contrôle mieux l’orientation et l’épaisseur du follicule. Cliquez ici pour en apprendre davantage sur le fonctionnement de cette méthode.

En somme, en dehors de l’élimination de la douleur généralement associée aux anesthésies, une greffe de cheveux avec une anesthésie sans aiguille facilite la procédure de la transplantation ainsi que le processus de guérison.

Avatar

Toute l'équipe astuce-santé vous souhaite la bienvenue, cher internaute en quête de réponses. Et des réponses, nous en avons plein notre besace puisque nous veillons à communiquer, via les articles publiés sur ce blog, un maximum d'informations fiables et vérifiées concernant la santé, de l'alimentation jusqu'aux pratiques médicales dans tous leurs états. Peut-être cherchez vous à comprendre l'origine de vos maux ? Ou peut-être voulez-vous simplement en savoir plus sur les astuces à appliquer au quotidien pour être en bonne santé ? Nous vous souhaitons une agréable lecture et, le cas échéant, un bon rétablissement !