Quelques conseils pour réussir sa première année commune aux études de santé

La médecine est une matière qui passionne encore bon nombre d’étudiants et ce même si les études sont réputées pour être très difficiles. Déjà lorsqu’on évoque les études en médecine, il est impossible de ne pas parler de la première année commune aux études de santé ou Paces. C’est un passage quasi obligatoire pour les étudiants qui souhaitent devenir médecins, pharmaciens, dentistes, sages-femmes. La première année est non seulement incontournable, mais elle est surtout déterminante pour la suite. En effet, à la fin de cette première année, les étudiants passeront un concours (très) difficile. La Paces est impitoyable,  le taux de réussite à ce concours est pour l’instant peu élevé, moins de la moitié seront admis dans l’année supérieure. Il semblerait que seuls les plus méritants (surtout les étudiants ayant un BAC S) ont une chance de passer.  Cependant, réussir sa Paces n’est pour autant pas impossible, certes c’est très difficile, mais cela reste faisable. Voici quelques conseils pour justement réussir sa première année de médecine.

Passer par une classe préparatoire, une obligation

Les étudiants et les enseignants sont unanimes à ce sujet : pour réussir sa Paces cela passe obligatoirement par l’intégration d’une classe préparatoire. De loin plus difficile que de passer le BAC ou bien même de réussir un concours d’entrée aux grandes écoles, les étudiants souhaitant réussir la Paces se doivent d’avoir une préparation solide, un niveau très élevé. Pour se faire, la meilleure solution n’est autre que de passer par une prépa médecine anticipée. Il est conseillé de faire cette prépa dès le lycée, plus exactement en Terminale. De nombreux établissements proposent la prépa médecine terminale. Certes la formation peut s’avérer onéreuse cependant cela permet aux étudiants d’augmenter leurs taux de réussite en première année de médecine.

La médecine est une filière pas comme les autres, passer par une classe préparatoire dès la terminale est un choix pas si surprenant que cela, c’est d’ailleurs la seule alternative si l’on veut aller loin. Les étudiants ayant effectué une prépa médecine en terminale arrivent en Paces avec beaucoup d’avance. Que ce soit au niveau des connaissances, les étudiants ayant effectué une prépa supportent très bien le rythme particulièrement soutenu en Paces, la pression, la concurrence entre étudiants également.

Outre la classe préparatoire, il est également conseillé aux étudiants en première année de passer par le tutorat. L’avantage de cette dernière méthode et qu’elle est moins onéreuse qu’une classe de prépa. Pour le tutorat, les cours seront donnés par des étudiants de 2 ou 3èmeannée, c’est une occasion également d’échanger, de prendre exemple sur ceux qui ont réussi.

Une motivation sans faille, un atout précieux

Avec un rythme très soutenu, la première année est très difficile surtout si l’on sait que la réussite se joue dès les premières semaines. Pour ne pas céder aux pressions, pour ne pas avoir du retard, pour pouvoir suivre le rythme, il faut une bonne motivation. C’est simple sans une bonne motivation, un fort mental, il est assez facile d’abandonner, d’échouer. Pour se motiver, les étudiants doivent fixer un cap et s’y tenir. L’objectif est simple, il faut se dire que l’on peut passer la Paces en un an (même si l’on peut l’avoir en deux ans). Il faut croire en ses objectifs, avoir confiance en ses capacités, car face à l’adversité cela permet d’aller de l’avant, de tenir dans les coups durs, tout simplement de réussir.

Enfin, il est conseillé également que pour réussir la Paces, il ne faut pas être solitaire. À l’université, il faut avoir un groupe de camarade soudé. Avoir des amis qui traversent les mêmes difficultés permet de tenir le coup, de s’entraider et de s’en sortir plus facilement. Ne pas oublier également de garder le contact avec la famille, c’est très important, car la famille reste votre premier soutien.

Avatar

Toute l'équipe astuce-santé vous souhaite la bienvenue, cher internaute en quête de réponses. Et des réponses, nous en avons plein notre besace puisque nous veillons à communiquer, via les articles publiés sur ce blog, un maximum d'informations fiables et vérifiées concernant la santé, de l'alimentation jusqu'aux pratiques médicales dans tous leurs états. Peut-être cherchez vous à comprendre l'origine de vos maux ? Ou peut-être voulez-vous simplement en savoir plus sur les astuces à appliquer au quotidien pour être en bonne santé ? Nous vous souhaitons une agréable lecture et, le cas échéant, un bon rétablissement !