A quelle vitesse perdre du poids ?

Perdre du poids est devenue autant une lubie pour ceux qui sont tourmentés par une certaine ligne qu’un impératif de santé pour une autre catégorie d’individus que des urgences sanitaires pressent. À une ère où une personne sur trois dans le monde et une personne sur deux pour le cas de l’Europe est surpoids, il est devenu manifeste que la perte de kilos est devenue un objectif pour des dizaines de millions de personnes provoquant le développement d’un écosystème autour de la question du poids. Des sociétés de pilules minceur ou de compléments alimentaires draineurs aux spécialistes agréés ou non, l’univers de la perte de poids fourmille de conseils, d’avis et d’équipements. La proportion sans cesse croissante des décès du fait de maladies non transmissibles et ayant des pendants avec le surpoids motive chaque jour l’engagement de ces personnes, la frénésie qui s’empare de toutes ces personnes obnubilées par une certaine forme plus acceptable ne faiblit pas.

Il est important donc de rappeler à tous que malgré la kyrielle de méthodes qui promet des pertes fantaisistes dans des délais records, le corps humain a aussi ses limites sur la question.

Toutes les personnes désireuses de perdre du poids sont mues par la volonté d’observer dans des délais très courts de l’ordre de quelques jours voire semaines, les premiers résultats de leurs efforts et engagement. La tendance générale est donc aux régimes les plus contraignants quand même les statistiques en dénoncent l’inefficacité du fait de l’effet yoyo qui les accompagnent.

Les conséquences sur la santé des régimes poussifs

La science n’a de cesse d’encenser le jeûne certes, mais plus un régime est contraignant plus le corps s’expose au développement de nouvelles maladies. En effet, le corps humain stockerait dans la graisse de nos bourrelets et adipocytes les polluants de l’air, des aliments; le caractère détoxifiant des régimes privatifs entraîne un brutal relâchement de ces particules dans le sang.

On s’expose par exemple au développement de calculs biliaires à force de faire des régimes trop longs. Les régimes et jeûnes ont pour objectif fondamental de faire perdre de la graisse; toutefois, il est récurrent que la perte de graisse soit suivie d’une perte en muscles si aucun suivi médical n’accompagne l’initiative. La perte en muscle pourrait devenir dangereuse puisque, en plus de provoquer des maladies liées à la motricité, certains organes pourraient être durement affectés. Le cœur est le muscle le plus important de notre corps et aussi le plus exposé, car logé dans notre abdomen en même temps que la plus grosse part des graisses du corps, celles abdominales. Il est donc impératif pour la bonne santé du cœur de ne pas faire des régimes trop poussifs.

Selon la méthode de perte pour laquelle on a opté, on est amené à influencer drastiquement l’équilibre du métabolisme ; la plupart des régimes proposent par exemple d’accroître soit les proportions de protéines ou de lipides dans l’alimentation afin de provoquer une certaine hyperactivité du corps car plus riches en calories. Malheureusement les protéines surtout celles d’origine animale augmentent la perte en calcium du corps et fragilisent donc les os: on dit d’elles qu’elles sont acidifiantes. Un apport exclusif en protéines qui ne serait accompagné d’une cure de vitamine pourrait avoir donc des conséquences graves sur l’organisme.

Quels sont donc les idéaux de pertes en poids ?

Selon le docteur Michael Dansinger, les pertes idéales sont celles des régimes supervisés par des médecins nutritionnistes et qui étalent les pertes de l’ordre de 15 à 25% sur au moins 12 semaines. Le rythme idéal n’est donc pas fixé en nombre de kilos mais de pourcentage de votre poids; il faut tabler sur des pertes situer entre 1 et 2% par semaine sur la durée de 3 mois. Il s’agira non pas d’affamer le corps mais de le fournir en des doses très faibles de calories avec des 70 à 1000 grammes quotidiens de protéines accompagnés d’un riche cocktail de fruits et légumes pour pallier tout déficit en vitamines.

L’une des méthodes de pertes de poids les plus populaires depuis plus d’une cinquantaine d’années est celle du régime à points weightwatchers. Cette méthode qui semble satisfaire ceux qui y ont recours rend diffuses dans le temps les pertes de poids, sur plusieurs mois ainsi que le recommande les spécialistes.

Avatar

Toute l'équipe astuce-santé vous souhaite la bienvenue, cher internaute en quête de réponses. Et des réponses, nous en avons plein notre besace puisque nous veillons à communiquer, via les articles publiés sur ce blog, un maximum d'informations fiables et vérifiées concernant la santé, de l'alimentation jusqu'aux pratiques médicales dans tous leurs états. Peut-être cherchez vous à comprendre l'origine de vos maux ? Ou peut-être voulez-vous simplement en savoir plus sur les astuces à appliquer au quotidien pour être en bonne santé ? Nous vous souhaitons une agréable lecture et, le cas échéant, un bon rétablissement !