luminothérapie

Luminothérapie : 6 astuces pour faire le plein d’énergie

Le froid n’est pas le seul responsable de votre état de fatigue général, de votre coup de blues hivernal, de votre manque de vitalité et de votre humeur maussade. Le froid n’explique pas à lui seul vos envies sédentaires et votre propension à vous affaler sur le canapé devant Netflix. Lorsque les jours raccourcissent en automne et en hiver, c’est la sérotonine qui hiberne, accusant le coup du manque de soleil.

Les médecins sont de plus en plus nombreux à préconiser une solution non invasive à ce problème : la thérapie par la lumière ou la luminothérapie, avec des séances à réaliser dans le confort de son domicile ou de son lieu de travail. Mais pour qu’elle fasse effet, la luminothérapie doit se dérouler dans les règles de l’art, en évitant les erreurs dont nous allons vous parler dans cet article !

#1 Évitez les lampes de luminothérapie « gadget »

Bien entendu, les lampes et ampoules usuelles ne sont aucunement des lampes de luminothérapie… mais ce n’est pas parce qu’une source d’éclairage se prétend « de luminothérapie » que c’est le cas. Il faut opter pour une lampe capable d’imiter le spectre complet de la lumière du soleil. Ces appareils doivent émettre environ 10 000 lux, soit 20 fois la puissance d’un éclairage d’intérieur type. Une lampe avec moins de lux devra être utilisée plus longtemps et à plus courte distance pour le même résultat. Pour aller plus loin, vous pouvez consulter le dossier autour de la luminothérapie sur Wizza.

#2 Attention aux lampes qui laissent passer des UV

Votre lampe de luminothérapie doit pouvoir vous fournir un beau spectre de lumière blanche et brillante imitant celle des rayons du soleil, mais elle doit être en mesure de filtrer 99 % des rayons ultraviolets qui sont nocifs pour le corps. Pas de panique : toutes les lampes de luminothérapie commercialisées dans l’Union européenne et en Amérique du Nord sont rigoureusement testées sur ce point.

#3 Veillez à bien placer la lampe à hauteur des yeux, voire plus haut

La position et la distance de votre lampe de luminothérapie par rapport à vos yeux est un critère décisif d’efficacité mais aussi de précaution pour éviter le « risque bleu ». La lampe de luminothérapie doit être placée à bonne distance. Pour ce faire, basez-vous sur les préconisations du fabricant, car chaque modèle aura sa configuration propre en fonction de sa puissance et de sa conception.

Si vous avez une lampe de luminothérapie de faible puissance, vous allez devoir vous rapprocher un minimum pour que la lumière blanche puisse faire son effet. Si vous disposez d’un modèle puissant, de 10 000 lux par exemple, vous devrez vous placer à un peu plus de 60 cm.

#4. Placez la lampe de luminothérapie en biais, vers deux ou dix heures

Il faut éviter de placer la lampe de luminothérapie de manière frontale devant les yeux. Positionnez-la plutôt à environ 45 degrés vers la droite ou la gauche par rapport à la ligne médiane. On recommande généralement aux utilisateurs d’orienter la lampe de luminothérapie vers deux ou dix heures.

#5 Utilisez votre lampe de luminothérapie pendant ces moments

Idéalement, réalisez votre séance de luminothérapie le matin, pendant 20 à 60 minutes selon vos besoins propres, selon la puissance de votre lampe de luminothérapie et selon votre disponibilité. Commencez par 20 à 30 minutes de lumière blanche chaque matin pour voir si cela vous aide à améliorer votre humeur et votre énergie.

Si vous ne voyez pas de différence, essayez pendant des périodes plus longues, jusqu’à 60 minutes chaque matin. Vous pouvez vaquer à vos occupations pendant votre séance de luminothérapie : prendre votre café et votre petit déjeuner le matin, lire vos e-mails, vous maquiller, etc.

#6 Évitez la luminothérapie si vous prenez des médicaments photosensibles

Les médicaments photosensibles exacerbent la sensibilité de votre peau à la lumière, ce qui entraîne des problèmes cutanés et des effets secondaires qui peuvent ressembler à un coup de soleil ou à une éruption cutanée. Les médicaments photosensibles comprennent le lithium, la mélatonine, certains antibiotiques et certains médicaments contre l’acné comme l’Accutane.

Avatar

Toute l'équipe astuce-santé vous souhaite la bienvenue, cher internaute en quête de réponses. Et des réponses, nous en avons plein notre besace puisque nous veillons à communiquer, via les articles publiés sur ce blog, un maximum d'informations fiables et vérifiées concernant la santé, de l'alimentation jusqu'aux pratiques médicales dans tous leurs états. Peut-être cherchez vous à comprendre l'origine de vos maux ? Ou peut-être voulez-vous simplement en savoir plus sur les astuces à appliquer au quotidien pour être en bonne santé ? Nous vous souhaitons une agréable lecture et, le cas échéant, un bon rétablissement !