Infections vaginales : comment reconnaître les plus fréquentes et les traiter ?

La zone vaginale est très fragile et peut facilement être sujette à des irritations et des infections. Très courantes, ces infections vaginales touchent au moins une fois chaque femme dans sa vie, et peuvent aller jusqu’à rendre infertiles ou stériles d’autres.

Leurs dégâts peuvent cependant être évités, si elles sont vite prises en charge et traitées efficacement. A cet effet, il est important que chaque femme ait une idée des différentes infections vaginales fréquentes afin de savoir se comporter en cas de leur survenue et mieux de les prévenir.

Les infections vaginales les plus courantes et leurs traitements

Les infections les plus fréquentes dont souffrent les femmes sont :

  • la mycose vaginale ou vaginite à levures ou encore candidose ;
  • la vaginite bactérienne ou vaginose ;
  • la vaginite à trichomonas ou infection parasitaire ;
  • la vaginite atrophique.

Chacune d’elles a une origine différente et doit être traitée de manière tout aussi particulière.

La mycose vaginale ou candidose

Cette infection est causée par des champignons microscopiques présents dans le corps. Ces champignons microscopiques encore appelés Candida Albicans apparaissent dans certaines conditions favorisant leur survie. La mycose vaginale se manifeste par des sécrétions blanchâtres épaisses avec une odeur de vieux. L’infection s’accompagne de démangeaisons, d’une sensation de brûlure, voire un gonflement de la vulve. Le pH des sécrétions n’est pas affecté par cette infection et reste entre 3,8 et 4,5. Des ovules, des comprimés vaginaux et des crèmes ou gels sont souvent prescrits en cas de candidose. Les sous-vêtements en coton et non moulants sont aussi conseillés.

La vaginite bactérienne ou vaginose

Elle est due entre autres à la présence de la bactérie nommée Gardnerella vaginali qui se multiplie dans la zone vaginale lorsque l’équilibre du pH est rompu. Dans ce cas, le pH est élevé et dépasse les 4,5. Les symptômes de la vaginose sont la présence de secrétions grisâtres malodorantes et de légères pertes de sang accompagnées de démangeaisons à l’intérieur du vagin. Les douches vaginales, le port de stérilet en cuivre et le tabagisme sont généralement les causes de cette infection. La métronidazole et des médicaments sous forme de comprimés seront prescrits pour le traitement de la vaginose.

La trichomonas ou infection parasitaire

Ses symptômes sont : démangeaisons, irritations, pertes vaginales mousseuses verdâtres abondantes avec une forte odeur désagréable ; le tout accompagné d’une brûlure lors de la miction. C’est une infection sexuellement transmissible qui fait élever le pH des sécrétions vaginales jusqu’à 5. Le traitement devra être administré aux deux partenaires ou à tous les partenaires, s’il y en a plusieurs. Il s’agira notamment de l’administration d’antibiotique (la métronidazole par exemple) pendant une semaine.

La vaginite atrophique

La vaginite atrophique se manifeste par le rétrécissement et l’assèchement de la muqueuse vaginale. Elle est due à la baisse du taux d’œstrogène après la ménopause ou en cas de retrait chirurgical des ovaires. Pour soulager cette infection, l’utilisation de lubrifiants et d’hydratant est fortement conseillée.

Quand s’inquiéter ?

Il existe depuis quelques années un test de dépistage en vente libre dans les pharmacies qui vous permettra de différencier chaque infection. Cependant, n’hésitez pas à consulter un médecin en cas de doute, ou particulièrement lorsque vous commencez à sentir des douleurs au bas-ventre, une décoloration et un blanchiment de la vulve…

Avatar

Toute l'équipe astuce-santé vous souhaite la bienvenue, cher internaute en quête de réponses. Et des réponses, nous en avons plein notre besace puisque nous veillons à communiquer, via les articles publiés sur ce blog, un maximum d'informations fiables et vérifiées concernant la santé, de l'alimentation jusqu'aux pratiques médicales dans tous leurs états. Peut-être cherchez vous à comprendre l'origine de vos maux ? Ou peut-être voulez-vous simplement en savoir plus sur les astuces à appliquer au quotidien pour être en bonne santé ? Nous vous souhaitons une agréable lecture et, le cas échéant, un bon rétablissement !