Les techniques d’épilation ont évolué pour notre confort

Qui n’a pas rêvé de se débarrasser définitivement de ses poils disgracieux qui provoquent tant de gêne dans la mesure où l’on n’est jamais vraiment sûr que l’un ou l’autre ne réapparaisse au mauvais moment sans qu’on s’en soit aperçu ? De nos jours heureusement la technologie laser vient au secours de la plupart de ces problèmes d’épilation.

Se débarrasser efficacement de ses poils

La manière dont poussent les poils joue un rôle critique dans un traitement d’épilation. Chaque poil prolifère selon trois cycles, mais ces trois cycles ne sont pas synchronisés et c’est pourquoi les poils ne poussent pas tous en même temps et le travail dépilation est sans cesse à remettre à l’ouvrage. Pendant la phase anagène, le poil pousse, c’est à ce moment que sa racine est la plus grosse et la plus facile à dénaturer par le laser pour éviter la repousse. Seulement 15 à 20 % des poils se trouvent dans cette phase en même temps. Vient ensuite la phase catagène pendant laquelle le poil se détache progressivement de la racine du follicule pileux et finit par tomber au bout d’environ une semaine. Puis la phase télogène voit le bulbe au repos, le poil est complètement détaché de la racine, il n’y a pas de pousse pendant un laps de temps allant de quelques jours à plusieurs semaines avant de se remettre en phase anagène pour un nouveau cycle.

L’épilation définitive au laser

Comme seulement une petite proportion de poils sont en phase anagène et facilement accessibles au traitement par le laser, il faut se dire dès le départ que plusieurs séances de laser seront nécessaires pour obtenir un résultat définitif. Si toutes les zones du corps peuvent être épilées au laser, tant chez l’homme que chez la femme, les plus fréquentes étant les jambes, les aisselles et le maillot en plus éventuellement du visage, on évite en principe les sourcils et le fin duvet du visage, les uns par principe de précaution pour les yeux et l’autre pour ne pas le stimuler. Ces petites exceptions peuvent être traitées par électrolyse ou par épilation électrique. Avant une séance d’épilation au laser il ne faut surtout pas épiler la peau avec de la cire ou avec une pince sous peine d’annuler l’efficacité du laser. Il faut simplement raser la zone à épiler 24 à 48 heures avant la séance. L’épilation au laser n’est pas douloureuse, quelques petits picotements peuvent simplement apparaître pendant la séance et on pourra ressentir une sensation de chaleur immédiatement après le soin, mais tout rentrera dans l’ordre très rapidement par l’application d’une crème très hydratante sur les zones traitées.

Pour une épilation laser en toute sécurité

Bien choisir son centre d’épilation laser paris 16, par exemple est certainement la démarche la plus importante pour s’assurer d’une part de l’efficacité de l’épilation et d’autre part de la sécurité technologique et sanitaire du centre à qui l’on va confier sa peau. En France seuls des docteurs en médecine sont habilités à appliquer des protocoles utilisant la technologie laser et en tant que tels ils sont aussi compétents pour les examens préalables destinés à éliminer toutes les contre-indications éventuelles en fonction de la problématique particulière de chaque patient ou patiente.

Avatar

Toute l'équipe astuce-santé vous souhaite la bienvenue, cher internaute en quête de réponses. Et des réponses, nous en avons plein notre besace puisque nous veillons à communiquer, via les articles publiés sur ce blog, un maximum d'informations fiables et vérifiées concernant la santé, de l'alimentation jusqu'aux pratiques médicales dans tous leurs états. Peut-être cherchez vous à comprendre l'origine de vos maux ? Ou peut-être voulez-vous simplement en savoir plus sur les astuces à appliquer au quotidien pour être en bonne santé ? Nous vous souhaitons une agréable lecture et, le cas échéant, un bon rétablissement !