Selon une étude, le tabagisme et le vapotage sont responsables de l’altération de la régulation des gènes

Les dernières données montrent que les e-cigarettes ne sont pas sans risque.

 

De nombreuses personnes se demandent si le vapotage est dangereux, étant donné qu’il y a également un nombre croissant de double utilisateurs et de fumeurs qui ont fumé dans le passé ou qui fument actuellement.

 

L’étude a révélé que les fumeurs et les utilisateurs des e-cigarettes subissent des variations comparables dans la régulation des gènes. Les chercheurs ont été surpris par cette découverte, car ils pensaient que les utilisateurs d’e-cigarettes couraient moins de risques que les fumeurs de cigarettes traditionnelles en raison des doses nettement plus faibles qu’ils absorbent au fil du temps.

 

Les scientifiques ont découvert un lien entre les e-cigarettes et les effets biologiques sur la santé des utilisateurs de manière inédite. Ils ont comparé des vapoteurs à des non-vapoteurs qui fumaient des cigarettes. Ils ont observé des variations significatives dans les gènes mitochondriaux et les voies cellulaires impliquées dans le contrôle de l’immunité et de l’inflammation.

Les conséquences du vapotage de et du tabagisme

Les chercheurs ont rassemblé des participants de divers horizons et les ont divisés en trois groupes : les vapoteurs (utilisateurs des produits faits par le fabricant d’E-cig Vaporesso par exemple), avec ou sans expérience de la cigarette ; ceux qui fumaient exclusivement, c’est-à-dire qui ne vapotaient jamais ; ainsi qu’un groupe composé uniquement de non-fumeurs ou de fumeurs qui ne s’adonnaient pas à l’utilisation de la e-cigarette (ou au vapotage).

 

L’équipe a ensuite mené des entretiens détaillés sur leurs habitudes afin d’obtenir des informations exhaustives sur les comportements de chaque individu en matière d’utilisation des produits du tabac.

 

Les scientifiques ont validé les antécédents des patients en effectuant des analyses biochimiques de leur sang pour déterminer les niveaux de cotinine (un sous-produit de la dégradation de la nicotine). Ils ont effectué une analyse à l’échelle du génome pour détecter les variations de la régulation des gènes dans les cellules sanguines des participants en utilisant des données de séquence de nouvelle génération et un traitement bioinformatique des données.

 

Lorsque l’activité génétique normale est perturbée, des fonctions cellulaires clés peuvent être altérées, ce qui entraîne une maladie. Les scientifiques ont ensuite utilisé la modélisation informatique afin de vérifier si la perturbation génétique constatée était liée à l’intensité et à la durée de la consommation de tabac.

 

Plutôt que d’être causée par le vapotage, la dérégulation des gènes chez les fumeurs est reliée à la fréquence et à la durée du tabagisme actuel. Rien n’a été observé en ce qui concerne les habitudes passées. Une analyse a montré que plus de 80 % des dérèglements génétiques chez les utilisateurs d’e-cigarettes sont dus à des niveaux élevés ou à de longues périodes de vapotage.

Les effets du vapotage tendent à être les mêmes que ceux du tabagisme

Des scientifiques spécialisés dans la recherche sur le cancer ont montré que les vapoteurs peuvent subir certaines des mêmes altérations de leurs tissus buccaux et de leurs génomes que les fumeurs. D’autres études doivent avoir lieu, mais il est possible que les personnes qui abandonnent la cigarette ou d’autres formes de produits du tabac, comme un fumeur de pipe, remarquent moins d’effets secondaires.

 

Les chercheurs ont découvert que le système de défense naturel de l’organisme est déréglé chez les fumeurs et chez les vapoteurs. En outre, ils ont identifié de nombreux gènes de réponse immunitaire comme étant dérégulés dans ces deux groupes de personnes qui utilisent régulièrement des e-cigarettes ou des produits du tabac traditionnels.

 

Ces conclusions sont non seulement révolutionnaires, mais elles pourraient également être liés au développement de différentes maladies. La libération de certaines molécules due au dysfonctionnement des mitochondries pourrait agir comme des signaux entraînant une inflammation. Cela est nécessaire au maintien de la santé, mais joue un rôle important dans le déclenchement de différents types de réponses inflammatoires, comme celles observées dans les systèmes cardiovasculaire et respiratoire.

Les adultes ne sont pas les seules personnes qui vapotent

Les e-cigarettes sont utilisées par des millions de jeunes. Les recherches de l’équipe sont cruciales pour l’élaboration de la politique actuelle en matière de vapotage et contribueront à façonner les décisions futures sur la meilleure façon de traiter cette question, à mesure que de nouvelles données seront disponibles sur ses effets.

 

Malgré le succès des e-cigarettes auprès des jeunes, ces recherches et ces données restent nécessaires pour orienter la réglementation future. Les résultats seront importants pour fournir des conseils sur la meilleure façon de réglementer ces produits afin qu’ils puissent continuer à protéger la santé publique. Cela permet aux entreprises légitimes d’opérer légalement dans le cadre des lois actuelles.

 

Les scientifiques de l’équipe sont enthousiastes à l’idée de passer à l’étape suivante, qui consistera à déterminer quels composés des e-cigarettes et des cigarettes peuvent avoir des effets néfastes similaires. Il s’agit d’une tâche importante qui aidera les gens à comprendre comment le vapotage fonctionne réellement, afin de mieux le réglementer.

Avatar

Toute l'équipe astuce-santé vous souhaite la bienvenue, cher internaute en quête de réponses. Et des réponses, nous en avons plein notre besace puisque nous veillons à communiquer, via les articles publiés sur ce blog, un maximum d'informations fiables et vérifiées concernant la santé, de l'alimentation jusqu'aux pratiques médicales dans tous leurs états. Peut-être cherchez vous à comprendre l'origine de vos maux ? Ou peut-être voulez-vous simplement en savoir plus sur les astuces à appliquer au quotidien pour être en bonne santé ? Nous vous souhaitons une agréable lecture et, le cas échéant, un bon rétablissement !