Vaccin cancer de l’utérus : est-il efficace ou risqué ?

Le vaccin cancer utérus est recommandé pour se protéger des HPV, c’est à dire des Papillomavirus pour Humains. C’est avant tout un moyen de prévention contre le cancer du col de l’utérus, et il s’effectue pour les jeunes filles, entre 11 et 14 ans.

Ce vaccin fait toutefois l’objet de plaintes, car plusieurs cas de maladies auto-immunes ont été détectés, comme la SEP (Sclérose En Plaques). Il peut donc être nécessaire de se renseigner sur ce vaccin. Que faut-il savoir avant de se lancer, et quelles sont les modalités ?

Pourquoi ce vaccin est-il recommandé ?

Si le vaccin cancer utérus est aussi fortement recommandé par le corps médical, c’est avant tout parce que les femmes sont largement exposées aux virus des HPV tout au long de leur vie. En règle générale, le corps parvient à éliminer de lui-même les agressions de ces virus, mais parfois l’infection persiste, ce qui provoque des lésions internes. Par la suite, ces lésions au niveau du col de l’utérus peuvent évoluer en cancer.

C’est donc pour cette raison qu’il est important de se faire dépister par le biais d’un frottis, pendant toute la période de 25 à 65 ans. Pour plus d’informations sur ces lésions, vous pouvez consulter cet article. La vaccination protège plus de 70% des HPV, mais il faut être conscient qu’elle ne réduit pas totalement les risques de cancer.

Ce vaccin est-il efficace et pourquoi ?

Il s’agit de faire vacciner la jeune fille entre 11 et 14 ans, du moins durant la période où elle n’a pas encore eu de rapports sexuels. Un rattrapage est possible jusqu’à 19 ans. Il est nécessaire de faire ce vaccin pendant la période où la jeune fille n’a pas été exposée aux papillomavirus. On prévoit entre deux et trois injections du vaccin cancer utérus en fonction de l’âge et du poids de la jeune fille.

A long terme, les résultats de ce vaccin sont encourageants : les laboratoires Gardasil constatent 97% d’efficacité de ce vaccin sur les jeunes filles qui n’ont pas été infectées par le HPV : vous pouvez constater ici leurs résultats.

Quelques inquiétudes concernant les effets secondaires

Le vaccin cancer utérus est décrié depuis quelques temps. En effet, certaines plaintes de patientes sont déposées car ce vaccin pourrait entraîner certains effets indésirables graves comme des maladies auto-immunes sérieuses.

Par exemple une plainte a été déposée par une jeune fille, qui accuse ce vaccin d’être responsable de sa sclérose en plaques (maladie du système nerveux central). Vous pouvez consulter ici son témoignage.

vaccin-cancer-uterus

Quel est le coût d’un tel vaccin ?

Tout d’abord, il faut choisir le lieu où on souhaite réaliser son vaccin. En cabinet médical, si le vaccin est réalisé par un médecin, vous serez remboursé à hauteur de 70%. Si vous souhaitez le faire par le biais d’une infirmière (avec une ordonnance médicale), vous serez remboursés à hauteur de 60%.

On sait que le coût de la vaccination peut vite grimper, au vu des substances utilisées dans les vaccins. En ce qui concerne le vaccin cancer utérus, vous serez remboursés à hauteur de 65% par l’assurance maladie. En d’autres termes, si vous choisissez le vaccin Gardasil vous serez remboursé de 80 euros sur les 113 euros par injections. Et si vous choisissez le vaccin Cervarix, vous serez remboursés de 72 euros sur les 111 euros par injections.

Avatar

Toute l'équipe astuce-santé vous souhaite la bienvenue, cher internaute en quête de réponses. Et des réponses, nous en avons plein notre besace puisque nous veillons à communiquer, via les articles publiés sur ce blog, un maximum d'informations fiables et vérifiées concernant la santé, de l'alimentation jusqu'aux pratiques médicales dans tous leurs états. Peut-être cherchez vous à comprendre l'origine de vos maux ? Ou peut-être voulez-vous simplement en savoir plus sur les astuces à appliquer au quotidien pour être en bonne santé ? Nous vous souhaitons une agréable lecture et, le cas échéant, un bon rétablissement !