Dire stop au tabac, une épreuve dont vous pouvez sortir vainqueurs

Près de 16 millions de Français sont fumeurs. Ce chiffre témoigne du très fort pouvoir d’attraction et d’addiction qu’exerce le tabac sur l’esprit humain. Mais ce qui détonne d’autant plus, c’est qu’une large moitié de ces fumeurs ont envie d’arrêter. Demandez à n’importe quelle personne qui est accro dans votre entourage.

Elle énumèrera certainement les nombreuses méthodes qu’elle connait (et qu’elle a sans doute essayées) pour arrêter de fumer. Tout est question de persévérance. Cet article vous propose de faire un tour des bonnes raisons et méthodes pour dire stop au tabac.

En finir avec les excuses

Ce qu’il y a de plus difficile avec le tabac, c’est qu’en parallèle de cette volonté bien réelle d’arrêter de fumer il y a le manque qui, d’abord naissant puis extrême, vous fait perdre toute notion de danger. Très vite, il devient plus facile de trouver des raisons qui justifient l’acte de fumer, que de continuer à se battre pour arrêter.

C’est mon choix

Une excuse commune et tout à fait compréhensible. L’impression d’avoir le choix est bel et bien là. Quand on arrive dans un bureau de tabac et que nos yeux se mettent à scanner l’étalage du buraliste, on se dit bien qu’on pourrait tourner les talons, s’en aller, dire stop au tabac… après tout il n’est pas trop tard, le vendeur ne nous a pas encore vus ! Seulement voilà, qui a déjà tourné les talons ? Le besoin d’acheter pour consommer prend le pas sur la volonté.

Tout le monde fume

Cette excuse en appel à l’entourage d’un fumeur. Le produit en lui-même procurant une addiction, tout le monde est exposé à ses dangers. Autrement dit, tout le monde peut se sentir attiré et par conséquent, tomber dans le piège. Ainsi, de nombreux fumeurs sont pris au piège à la fois par la cigarette, et par l’entourage de fumeurs qui donne au processus un sentiment d’irréversibilité, rendant futile la volonté de dire stop au tabac

Fumer, c’est social

Bien entendu, c’est une fausse affirmation. Car la sociabilité n’a à voir qu’avec la personnalité. Fumer peut donner l’impression, dans certains groupes, d’être normal. De plus, le fumeur perçoit son addiction comme un plaisir et l’associe donc à tout ce qui a très aux plaisirs de la vie… notamment, donc, à la vie sociale. Dire stop au tabac lui apparaît comme une manière de dire stop aux amis !

Stop Smoking!
Stop Smoking!

Prendre son mal en patience

On le dit souvent et c’est un fait prouvé, les premières semaines du sevrage de la cigarette sont les plus difficiles. Le besoin de fumer, lorsqu’il n’est pas assouvi, entraîne une réaction psychologique pouvant s’avérer violente. Les premiers symptômes sont ceux d’un sentiment de sommeil impossible. Le cerveau monopolise toutes ses forces sur le manque qu’il ressent. Le sommeil est traité comme une information à traiter plus tard, tandis que l’envie de fumer devient un dossier classé « urgentissime ».

Avec le sommeil impossible vient une nervosité extrême. Il peut par exemple s’agir de tensions très fortes dans les jambes et, bien entendu, d’une humeur massacrante. Tout, du moindre petit bruit à l’apparence de quelque chose, peut vous mettre en rogne.

Enfin, le besoin de fumer est compensé par le plaisir de manger. Outre le fait que le tabac soit un brûleur de graisse réputé, le retour en force de la faim à l’arrêt de la cigarette explique en partie la fameuse prise de poids qui survient toujours. Dire stop au tabac est donc loin d’être de tout repos !

Des techniques pour dire stop au tabac

Elles sont nombreuses et ne marchent pas toujours, en fonction des personnes. Pour commencer, si vous êtes fumeurs, la meilleure chose à faire est de fixer une date d’arrêt. Sans date d’arrêt bien définie, vous pouvez continuer à vous bercer indéfiniment de douces illusions ! Car le cerveau trouvera toujours un moyen de repousser le moment où il lui faudra subir cette rude épreuve du manque…

Une fois que vous aurez arrêté, il vous faudra redoubler de malice pour combler le manque et définitivement dire stop au tabac. Par exemple, certaines personnes boivent un verre d’eau à chaque fois qu’elles ont envie de fumer. D’autres pratiquent le sport. Le plus important est d’éviter les lieux où les fumeurs se retrouvent nombreux : aux terrasses des restaurants par exemple.

Tous les lieux vous rappelant l’époque où vous fumiez sont à proscrire. De même, les objets, la nourriture, ou les activités vous rappelant la cigarette méritent que vous vous en teniez éloignés pendant un moment. Par exemple, les soirées entre amis, ou même le café matinal, que vous accompagniez toujours d’une bonne cigarette…

stop-au-tabac-ze-end

Sans oublier cette petite technologie bien célèbre qui pourra vous aider progressivement !

Avatar

Toute l'équipe astuce-santé vous souhaite la bienvenue, cher internaute en quête de réponses. Et des réponses, nous en avons plein notre besace puisque nous veillons à communiquer, via les articles publiés sur ce blog, un maximum d'informations fiables et vérifiées concernant la santé, de l'alimentation jusqu'aux pratiques médicales dans tous leurs états. Peut-être cherchez vous à comprendre l'origine de vos maux ? Ou peut-être voulez-vous simplement en savoir plus sur les astuces à appliquer au quotidien pour être en bonne santé ? Nous vous souhaitons une agréable lecture et, le cas échéant, un bon rétablissement !